Apprendre

Comprendre les appellations de Bourgogne

Par GrandsVinsPrivés Le 19 juin 2018

bourgogne

La Bourgogne, cette région à la renommée mondiale peut parfois paraître complexe et réservée aux initiés. Morcelée, hiérarchisée, elle est en fait bien plus accessible que ce que l’on croit. Il suffit juste de reprendre les bases pour y voir plus clair. Alors, allons-y !

Les vignobles de Bourgogne

Avant de plonger plus profondément dans la compréhension du vignoble bourguignon, rappelons que la région viticole se découpe en six grands vignobles du Nord au Sud.

  • Chablisien
  • Côte de Nuits
  • Côte de Beaune
  • Côte Chalonnaise
  • Mâconnais
  • Châtillonnais

Un vignoble aux multiples facettes, marqué par le terroir. Environ 28 000 hectares de vignes plantées majoritairement en Chardonnay et Pinot Noir, les cépages rois de la région.

Faisons un petit zoom sur les principaux vignobles :

Chablis : réputée pour ses vins blancs secs et minéraux, cette région, un peu détachée du reste de la Bourgogne, se trouve dans la région d’Auxerre. Elle fait la part belle au Chardonnay, qui s’exprime de diverses manières, du plus minéral au plus floral.

La Côte de Nuits est le berceau des grands vins rouges. Parfois baptisée « Champs Elysées d la Bourgogne », la fine bande de coteaux sur laquelle se trouve la plupart des grands crus s’allonge sur une vingtaine de kilomètres mais ne dépasse que rarement les quelques centaines de mètres de large.  De nombreuses grandes appellations se trouvent en Côtes de Nuits : Gevrey-Chambertin, Vougeot, Vosne-Romanée…

La Côte de Beaune, au Sud de la Côtes de Nuits, est le deuxième vignoble le plus réputé de Bourgogne. Situé en périphérie de la ville de Beaune, c’est ici que se trouve les appellations prestigieuses, en blanc comme en rouge : Pernand-Vergelesses, Pommard, Volnay, Meursault, Puligny-Montrachet …

Le Mâconnais, plutôt axé sur les vins blancs, offre un Chardonnay qui s’exprime en puissance et en richesse.

 

Comment fonctionnent les AOC de Bourgogne ?

Le système bourguignon peut paraître complexe, mais ne l’est pas tant que ça une fois que les bases sont mémorisées.

Il existe en Bourgogne 84 appellations, qui sont réparties sur 4 niveaux d’appellation :

  • Les AOC régionales: il y en a 7. Les vins peuvent être produits à travers toute la région viticole. Bourgogne Aligoté, Crémant de Bourgogne ou Bourgogne Hautes-Côtes-de-Nuits en sont quelques exemples.

 

  • Les AOC communales: il en existe 44. Ces appellations prennent le nom de la commune sur laquelle le vin est produit : Pommard, Mercurey, Nuits-Saint-Georges etc

 

  • Les Premiers Crus: les vins sont produits sur des parcelles spécifiques, appelées « climat ». Propre à la Bourgogne, ce terme défini une parcelle délimitée au sein d’une appellation communale. Sur les bouteilles, on retrouvera donc le nom de la commune (Meursault) suivi du nom du climat dont il est issu (Clos des Perrières).

 

  • Les Grands Crus: reconnus à travers le monde entier, les 33 grands crus de Bourgogne représentent de la manière la plus subtile les climats dont sont issus les vins. Sur la bouteille, le nom de la commune d’origine disparait d’ailleurs, pour laisser la place au nom du climat seul : Romanée-Conti, La Tâche, Montrachet, Clos de Tart, Clos de Vougeot etc

Il est important également de noter que dans le système bourguignon, c’est le sol qui donne son nom aux vins. A Bordeaux, ce sont les domaines. En Alsace, les cépages.

Pour tester vos connaissances et mettre en application ce que vous venez de lire, rendez-vous sur notre page Bourgogne, et découvrez tous nos vins.

 

Pour en savoir plus :

Chardonnay, roi de Bourgogne mais pas seulement!

Maison Joseph Drouhin : cap sur la Bourgogne

Les 10 crus du Beaujolais, l’élite du Gamay