Apprendre

Saint-Patrick et l’héritage de l’Irlande en terres bordelaises

Par GrandsVinsPrivés Le 15 mars 2018

saint-patrick

C’est un fait, on trouve à travers le monde de nombreux pubs irlandais. Preuve que nos amis du trèfle sont de grands voyageurs et amateurs de bière ! Mais l’histoire relie également les Irlandais au monde viticole et l’héritage qu’il en reste est encore très présent, particulièrement dans le vignoble bordelais.  En ce jour de Saint-Patrick, pourquoi ne pas découvrir l’étroit lien qui unit Bordeaux et l’Irlande ?

L’histoire de l’Irlande

Au XIXème siècle, les Irlandais subissent l’une des plus graves crises de leur histoire. La Grande Famine qui sévit entre 1845 et 1848 fait des centaines de milliers de morts. Parasitées par le mildiou (aussi très connu comme maladie de la vigne), les plantations de pommes de terre, à l’époque aliment essentiel, meurent et plongent le pays en pénurie.

Sur fond de crise alimentaire, le conflit avec les Anglais enfle, et les perspectives de survie des Irlandais diminuent de plus belle. Poussées à l’exil, des familles entières quittent le pays et se dispersent à travers le monde.

Mais la présence des Irlandais dans les pays européens puise aussi ses origines dans l’histoire religieuse du pays. De nombreux irlandais se réfugient en France au XVème siècle, lors de la Glorieuse Révolution qui voit le roi Jacques II se faire renverser et fuir le Royaume-Uni.

Depuis des siècles, les Irlandais ont eu une place importante dans l’histoire la France. Pour l’anecdote, Napoléon ira même jusqu’à créer une légion irlandaise au sein de son armée.

A Bordeaux, de nombreux grands hommes irlandais investissent depuis toujours dans les affaires et notamment dans le commerce du vin. C’est pourquoi l’on retrouve aujourd’hui de nombreux châteaux dont l’histoire ancienne ou actuelle est liée à l’immigration irlandaise.

 

De l’Irlande à Bordeaux : l’histoire des châteaux

On dénombre à ce jour à Bordeaux de nombreuses propriétés viticoles qui puisent leurs origines dans l’histoire de l’Irlande.

Derrière de nombreux Grands Crus Classés ou de nombreux grands noms du vin bordelais se trouvent une famille irlandaise.

En voici une partie :

  • Châteaux Lynch-Bages: aujourd’hui aux mains de la famille Cazes, ce 5ème Grand Cru Classé de Pauillac puise son histoire avec la famille Lynch, illustre famille irlandaise.

 

  • Château Kirwan: ce 3ème Grand Cru Classé de Margaux, porte le nom de Mark Kirwan, irlandais issu d’une famille de commerçants qui épousa la fille de John Collingwood, alors propriétaire anglais du domaine. Mark Kirwan donnera son nom au château en 1760 pour améliorer l’identification du domaine et les négociations.

 

  • Château Dauzac: 5ème Grand Cru Classé de Margaux dont l’histoire est liée, comme les Chatrickteau Lynges-Bages et Mynch-Moussas, à la famille irlandaise Lynch. C’est lors du mariage entre Elisabeth Drouillard et le comte Lynch, que le domaine est offert en dot.

 

  • Château Du Tertre: également situé sur l’appellation Margaux, ce domaine voit le jour au XVIIIème siècle grâce à Pierre Mitchell, négociant d’origine irlandaise.

 

De nombreux autres domaines trouvent dans leur histoire des origines irlandaises : Château Pichon-Longueville & Château Siran (famille Miailhe-Burke), Château d’Yquem (Famille Mac Mahon), Château Ducru-Beaucaillou (famille Johnston) …

L’éminente maison de négoce Tastet & Lawton fait également partie des acteurs bordelais aux influences du trèfle.

 

Avis aux amateurs de vins : la fête du Saint Patron de l’Irlande n’est donc pas réservée qu’aux amateurs de bières !

 

A lire également sur le blog :

Interview de Stephen Carrier, directeur technique du Château de Fieuzal

Infographie : Left Bank Bordeaux Cup, concours de dégustation prestigieux

Les Bordeaux 2014, profondeur et potentiel de garde