Apprendre

Tout savoir sur le Rhum

Par GrandsVinsPrivés Le 07 juin 2018

rhum

Penser Rhum, c’est penser Ti’Punch, Punch ou Rhum arrangé. On respire le soleil et les bons cocktails. On en salive ! Mais le Rhum est une boisson aux diverses facettes et nous vous expliquons pourquoi !

 

Petit lexique du Rhum

  • Mélasse: résidu du raffinage du sucre de canne, se présente sous la forme d’un sirop visqueux (utilisé pour la fabrication des rhums industriels)
  • Vesou : jus issu du broyage de la canne à sucre (utilisé pour la fermentation des rhums agricoles)

Les différentes origines du Rhum

Les rones : rhums de tradition hispanique ( Cuba, Venezuela, Colombie …). Plutôt doux, suaves, sucrés, notes de vanille et de caramel. Fabriqué à base de mélasse

Les rums : d’origine britannique (Jamaïque, Barbade, Trinidad …) Typés, assez structurés et épicés. Fabriqué à base de mélasse.

Les rhums : issus des DOM-TOM français. Produits les plus réglementés, issus de la canne à sucre directement

Les rums et les rones sont dits rhums industriels, ou rhums traditionnels, par opposition aux rhums agricoles,  fabriqués directement à partir du jus de canne à sucre.

 

Comment fait-on du Rhum ?

Il existe deux manières de faire du Rhum.

Les rhums agricoles sont produits à partir de la fermentation du vesou (jus issu du broyage de la canne à sucre). Après 2 ou 3 jours en contact avec des levures, le moût obtenu (liquide titrant à quelques degrés d’alcool) est ensuite distillé à travers un alambic.

Les rhums traditionnels eux,  sont produits à partir de mélasse (sirop résiduel du raffinage de la canne à sucre) diluée dans de l’eau. C’est ce mélange qui est mis à fermenter puis distillé.

 

3 types de Rhum

Pour les rhums agricoles français, on distingue 3 styles de rhums :

  • Le rhum blanc: contrairement à la croyance générale, la couleur blanche, ou plutôt translucide de ce rhum n’est pas synonyme de non-élevage. En effet, un rhum agricole blanc est élevé au moins 3 mois en foudres (grandes barriques) de chêne avant d’être embouteillé. Il est marqué par des arômes de fruits frais, de thé etc
  • Le rhum ambré: également élevé dans des foudres de chêne, mais pour une durée 6 fois supérieure, le rhum ambré a le temps de gagner en boisé et en couleur brune. Ses arômes seront donc plus complexes, plus épicés, tout en gardant la fraîcheur de la canne.
  • Le rhum vieux: il peut se classer en sous-catégorie : VO (3 ans d’élevage), VSOP (4 ans), et XO (6 ans). Le profil de ce rhum varie et ses arômes sont complexes. Les notes d’épices, de boisé, de tabac ressortent plus.

 

A déguster en digestif en fin de repas, sec ou sur glace, ou à mixer dans un cocktail pour de belles soirées, le Rhum, quelle que soit son style, trouvera son moment !

 

Retrouvez tous nos rhums en vente ici 

 

A lire également sur le blog :

Quelle différence entre whisky et bourbon ?

Quel prosecco pour un bon spritz ?

Top 5 : nos rosés préférés