Apprendre

Le vin rosé fait-il grossir ?

Par GrandsVinsPrivés Le 20 juillet 2018

rosé

Si l’été est la période préférée des français pour organiser des apéros improvisés, une question revient souvent autour de la table : le rosé fait-il grossir ? Ne vous inquiétez pas nous allons tout vous expliquer !

 

Produire un vin rosé

 

Contrairement aux idées reçues, le rosé n’est pas un mélange de vin rouge et de vin blanc. Cette méthode est strictement interdite à l’exception de la région Champagne. Il est possible de produire un Champagne rosé en mélangeant du Chardonnay et du Pinot Noir ou Meunier.

Actuellement la majeure partie des régions viticoles françaises produisent un vin rosé. Le Sud-Est est connu pour ses rosés de Provence, de Corse, du Languedoc et du Rhône. Au Nord-Est, nous retrouvons les rosés de Champagne, Bourgogne, Beaujolais… . Puis dans le Sud-Ouest, le célèbre Clairet de Bordeaux entre autre et enfin les rosés du Val de Loire.

Aussi, il existe différents procédés permettant de produire du rosé : les rosés de saignée et les rosés de presse. Pour qu’un rosé soit dit de saignée, il suffit de laisser le jus macérer avec les peaux du raisin (le marc) dans une cuve. Il faut savoir que ce sont les peaux qui vont donner au jus sa couleur. Plus la macération est longue et plus le jus sera coloré. Les rosés restent en principe en macération pendant 24 à 48 heures.

Puis, la seconde méthode est le rosé de presse. Produire un rosé de presse revient à laisser macérer quelques heures seulement le jus avec les peaux dans le pressoir avant fermentation.

 

 

Comment savoir si le rosé fait grossir ?

Le vin est la plupart du temps déconseillé lorsqu’on veut faire attention à son poids. En revanche, ce n’est pas forcément le vin en lui-même qui peut causer des problèmes de poids mais souvent l’alimentation qui va avec.

En France, depuis 2010, l’UNESCO à inscrit le repas gastronomique à la française au patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Une façon de mettre en évidence le fait que les français  accompagnent leurs repas d’un verre de vin.

Caloriquement parlant, le vin rosé est plus faible que les vins liquoreux. Par exemple, 100mL de vin rosé représentent 85 calories contre 150 calories pour un vin liquoreux. En soit le vin rosé n’est pas excessivement calorique, à vous de le déguster en bonne compagnie.

Enfin si vous consommez le rosé lors d’un apéritif, privilégiez les crudités et les sauces maisons au traditionnel plateau de fromage et de charcuterie. Si vous le préférez au cours d’un repas, n’hésitez pas à le déguster sur un plat de poisson ou une salade de fruits. Sans oublier de le boire avec modération !!

 

Les rosés de notre cave

Les rosés qui vont vous accompagner tout au long de l’été, nous en avons une riche sélection !

Et bien plus encore à découvrir ici 

 

A lire également sur le blog

Pourquoi faut-il boire du rosé ?

Qu’est ce qu’un Champagne Blanc de Blancs ?

TOP 5 de nos rosés préférés