Domaines/Vins

Glenelly Estate, domaine phare d’Afrique du Sud

Par GrandsVinsPrivés Le 28 septembre 2018

Glenelly

A l’âge de 78 ans, May de Lencquesaing, décide de racheter un domaine en Afrique du Sud : Le Glenelly Estate. Vignoble aujourd’hui mondialement reconnu ! Situé à 50 kilomètres à l’Est du Cap, il est au cœur du vignoble historique de Stellenbosch. Les districts de Stellenbosch et de Paarl fournissent par ailleurs 45% de la production sud-africaine.

Glenelly, de propriété fruitière à vignoble de renom

Glenelly Estate

Crédit photo : https://www.bcfw.co.uk/wine-producers/glenelly-estate

 

L’histoire de Glenelly Estate démarre en 1682 avec le Huguenot (nom donné au protestant français pendant les guerres de religion) François Villon. Ce dernier reçoit alors les terres où se situe actuellement Glenelly, de la part de l’ancien gouverneur du Cap Simon Van Der Stel. En 1812, un autre français nommé Johan Peter de Villiers arrive à la tête du domaine. Il en fait une propriété fruitière où sont cultivés pommes et poires pendant 130 ans.

 

En 1988, May-Eliane de Lencquesaing, propriétaire du Château Pichon Longueville Comtesse de Lalande, second Grand Cru Classé de Pauillac découvre Stellenbosch. Elle est immédiatement séduite par la beauté des paysages et par le potentiel incroyable de cette région. Toujours à l’affût des meilleurs terroirs, elle décide en 2003 de racheter le domaine de 128 hectares. Son objectif : y produire de grands vins sud-africains.

 

En 2004, après une étude approfondie des sols, elle fait planter 65 hectares de vignes. 28 de Cabernet Sauvignon, 11.5 de Syrah, 9.5 de Merlot, 6 de Petit Verdot, 5 de Cabernet Franc et 5 de Chardonnay.

 

En 2007, elle décide de revendre le Château Pichon Longueville à la Maison Roederer. Elle put ainsi se consacrer exclusivement à son domaine d’Afrique du Sud. C’est également cette année-là que les premiers raisins du domaine Glenelly sont récoltés et que commence véritablement l’aventure.

 

Une aventure couronnée de succès

 

Afin de poursuivre son pari de produire de grands vins, elle démarre la construction d’un des chais les plus modernes du continent. Elle décide par ailleurs aussi de garder l’ancien gérant du domaine, Heinrich Louw, qui continue de superviser le vignoble.

La majorité des vignes sont orientées vers le sud-est et bénéficient d’une diversité unique de microclimats. Ce qui permet une maturation lente et régulière des raisins, contribuant ainsi à la finesse des vins.

 

En quelques années, elle réussit à gagner son pari en hissant la production de son domaine au rang des grands vins d’Afrique du Sud.

 

Ses vins ont déjà été primés par les plus grands critiques internationaux, appréciés pour leur puissance, leur élégance et leur équilibre.

 

Nous en avons récemment goûtés deux de ces vins. Le premier, le Domaine de Glenelly, cuvée Lady May, vinifié en 2011 est un vin d’assemblage composé de 85% de Cabernet Sauvignon, 10% de Petit Verdot et 5% de Merlot. Il dégage des notes parfumées de fruits noirs et de feuilles de thé. La bouche est gourmande, onctueuse et teintées d’arômes de framboise. Une bien belle découverte.

 

Puis ensuite, le Domaine Glenelly Estate Réserve – Chardonnay 2016 un vin qui intrigue dès l’œil avec sa robe intense et brillante et son nez frais et vif. De ce dernier, se dégage des notes de citron et de poire. Une fois en bouche, rondeur et saveurs beurrées s’entremêlent pour une finale longue et persistante. Un régal sur des plats de poissons, une omelette, des sushis ou bien même des plats plus exotiques au curry, cannelle, gingembre etc…

Le domaine de Glenelly a encore un bel avenir devant lui, puisque le relais est déjà assuré par les petits-enfants de May de Lencquesaing. Nicolas Bureau et Arthur de Lencquesaing qui travaillent aujourd’hui à ses côtés.

 

 

A lire également sur notre blog :

 

Les plus grands producteurs de vins d’Amérique du Sud

 

Quel vin Italien boire avec un risotto aux gambas et Parmigiano Reggiano ?

 

Tempranillo, roi des cépages en Espagne