Interviews

Interview d’Anne-Charlotte Genet – Domaine Charles Joguet Vallée de la Loire

Par GrandsVinsPrivés Le 29 septembre 2015

chinon-château

Fondé en 1957 par Charles Joguet à Sazilly (rive gauche de Vienne), ce domaine est aujourd’hui au sommet de l’appellation Chinon, grâce à une jeune équipe qui le porte vers le haut.

C’est en 1997 que Jacques Genet devient le nouveau propriétaire du Domaine (partenaire de Charles Joguet depuis plus de 10 ans). C’est avec la même passion et la même philosophie qu’il poursuit la mission initiée par le fondateur, entouré d’une équipe dynamique et expérimentée

GVP : En trois mots, comment décririez-vous votre vin si c’était :

 

–        Une fleur ?  fleur à son apogée  exprimant sensualité, finesse et raffinement

–        Un fruit ? un Cabernet Franc à maturité optimale

–        Un parfum ? l’odeur de l’herbe fraîche un matin de vendanges

–        Une musique ? un opéra

–        Une couleur ? rubis

–        Un animal ? pur sang anglais

 

 

 GVP : Comment définiriez-vous le style et la philosophie de votre propriété ?

Anne-Charlotte Genet: Le Domaine s’étend aujourd’hui sur 36 hectares (ha) de vignes en A.O.C. Chinon, plantées uniquement de cépage cabernet franc et sur 3 ha en A.O.C. Touraine, plantés de chenin blanc, ou pineau de la Loire. La diversité de nos terroirs nous a conduit à adapter toute une palette de techniques culturales anciennes ou modernes pour obtenir les plus beaux raisins dans un respect optimal de la vigne et de l’environnement. Les vendanges, dont la date est déterminée avec grand soin pour chaque parcelle, sont effectuées entièrement à la main. Chaque année, une équipe d’une soixantaine de vendangeurs encadrée par l’équipe permanente du Domaine mène à bien cette opération cruciale.

 

 

GVP : Vos vins rouges sont produits sur l’appellation Chinon. Que pouvez-vous nous dire sur cette AOC ?

ACG: Avec plus de 200 vignerons, l’AOC Chinon s’étend sur près de 2 364 hectares et possède une très grande richesse de terroirs.  Le Cabernet Franc, dit Breton, y donne des vins rouges racés aux tanins élégants. L’appellation produit aussi quelques rosés secs et de très rares blancs secs, tendres certaines années, issus de Chenin.

 

 

GVP : Vos vins de Chinon sont produits en 100% Cabernet Franc. Pourquoi ? Quels atouts cela apporte à votre production ?

ACG: Les cépages s’expriment le mieux dans la limite septentrionale de leur zone géographique de plantation, ce qui est le cas du Cabernet Franc.

 

Il présente une grande palette aromatique, parfois bien difficile à travailler, et dispose de structure tannique lui permettant, selon le terroir, d’offrir des vins sur le fruit aux grands vins de garde.

 

GVP : Le Clos de la Dioterie possède des vignes vieilles de 80 ans. Qu’apporte cette ancienneté aux vins ?

ACG: Elle apporte une certaine constance et linéarité dans les équilibres et les maturités avec des concentrations plus importantes compte tenu des moindres rendements.

Il s’agit ici d’une alliance entre un grand terroir datant du turonien inférieur et de très vielles vignes. Ce type de sol est dense et dur, il requiert un racinaire en profondeur, avec les années, les racines puisent de plus en plus en profondeur et permettent à la vigne d’être moins sujette aux aléas climatiques (stress hydriques notamment…).

 

GVP : Vous cultivez vos vignes de manière respectueuse pour l’environnement. Quel est votre avis sur la culture bio ou en biodynamie ?

ACG: Les certifications mettent en place des procédés respectueux de l’environnement tout en essayant d’obtenir l’expression la plus exacte possible des terroirs. Cela permet de suivre les cycles de la vigne et d’éviter tout stress ainsi d’accompagner la vigne dans son cycle reproductif/végétatif.

Nous avons toujours recherché l’expression intrinsèque des terroirs dans nos vins, nos sélections parcellaires et nos Clos, il s’agit ainsi de protéger nos terroirs et de permettre à la vigne de s’épanouir dans un environnement favorable à son équilibre.

 

GVP : A titre personnel, quel est votre cépage préféré ?

Cabernet Franc, Chenin blanc… et bien sur le Pinot Noir !

 

 

GVP : Quel est votre moment le plus émouvant dans l’année comme propriétaire/directeur/gérant d’un vignoble ?

ACG: Début des vendanges et l’émulation qui s’en dégage

 

GVP : Par quel pays pensez-vous être surpris dans les 10 prochaines années en termes de consommation ou de production de vin ?

ACG: Chine

 

GVP : Le domaine et son équipe sont de plus en plus cités et récompensés par les professionnels du milieu. Qu’avez-vous fait pour vous rapprocher de l’excellence ?

ACG: Nous avons travaillé, cherché à aller plus loin dans la connaissance de nos terroirs pour permettre à la vigne d’en exprimer au mieux leurs spécificités

Le vin est un apprentissage permanent. Il s’agit d’essayer d’aller toujours plus loin dans la connaissance, d’allier la connaissance des anciens aux innovations et de trouver l’équilibre. L’équilibre de la plante,  précision, dans l’observation, de ne rechercher que l’équilibre, être un peu perfectionniste aussi…

 

GVP : Que souhaitez-vous transmettre à la nouvelle génération ? Pourquoi ?

ACG: Un savoir-faire

 

GVP: Merci beaucoup, Anne-Charlotte Genet d’avoir répondu à nos questions !