Interviews

Interview d’Arnaud Lambert du Domaine de Saint-Just (Vallée de la Loire)

Par GrandsVinsPrivés Le 10 février 2014

arnaud-lambert-vignes

C’est en 1996 qu’Yves Lambert se lance dans l’aventure et crée le Domaine de Saint-Just. Rejoint par son fils Arnaud quelques années plus tard, ils dirigent maintenant  un vignoble de plus de 40 hectares et sont devenus une référence incontournables sur le marché des vins du Val de Loire.

arnaud-lambert-vignes

Interview d’Arnaud Lambert, Domaine de Saint-Just:

GRANDSVINS-PRIVES .COM : En trois mots, comment décririez-vous votre vin si c’était…

…une fleur ?

Arnaud Lambert : une orchidée

GVP : …un fruit ?

Arnaud Lambert : fraise des bois et cerise juteuse

GVP : …un parfum ?

Arnaud Lambert : Terre d’Hermès (c’est le mien !!)

GVP : …une musique ?

Arnaud Lambert : Vivaldi, les 4 saisons

GVP : …une couleur ?

Arnaud Lambert : le pourpre

GVP : …un animal ?

Arnaud Lambert : une panthère

 

GVP : Quels sont les meilleurs millésimes pour votre vin (ou votre propriété) ?

Arnaud Lambert : Clos Moleton 1997, Clos Moleton 2011. Coulée St-Cyr 2002 et 2011. Le meilleur reste à venir.

 

GVP : Comment définiriez-vous le style et la philosophie de votre propriété ?

Arnaud Lambert : Nous sommes à l’écoute de notre plante et en phase avec notre terroir. Nos interventions ne sont effectuées que pour apporter de l’harmonie entre le sol, la plante et le solaire.

 

GVP : Pensez-vous que les Vins de la Vallée de la Loire souffrent d’un manque de notoriété et/ou de reconnaissance par rapport à d’autres régions viticoles françaises ? Si oui, pour quelles raisons ?

Arnaud Lambert : Les vins de Loire sont pour le moment des vins de niches. Ils ont une très belle notoriété auprès des connaisseurs. Le nombre de beaux vins est en constante augmentation, cela devrait élargir progressivement le cercle des connaisseurs. La finesse et l’élégance sont remis au gout du jour pour notre plus grand plaisir.

 

GVP : Que pensez-vous des nouvelles tendances comme l’oenotourisme ?

Arnaud Lambert : Le concept est attrayant mais encore peu structuré. La région de Saumur avec ses vignobles, Châteaux et ce beau fleuve de Loire est un atout incroyable pour développer cette offre. Dans une bouteille de Saumur ou de Saumur Champigny il y a toute cette harmonie, cette douceur de vivre.

 

GVP : Un Grand Vin qui vous a marqué au cours de votre parcours dans le vin ? A quelle occasion ?

Arnaud Lambert : Le vin est avant tout un moment de partage. C’est l’occasion qui me fait déboucher la bonne bouteille. En 2003, petit repas avec un néo propriétaire Bordelais originaire de Normandie comme moi. Nous étions 3, au menu escalope Normande et une bouteille de Haut Brion 1982. Un grand moment de convivialité.

 

GVP : A titre personnel, quel est votre cépage préféré et pourquoi ?

Arnaud Lambert : Pour les rouges je suis assez attiré par la syrah quand le vin est vinifié sur la fraicheur. Le pinot sur la délicatesse est aussi un beau moment.

 

Le Chenin reste pour moi le cépage sur le blanc.

 

GVP : Un grand personnage du vin qui vous a marqué ?

Arnaud Lambert : Je n’ai pas eu de vrai rencontre mais j’observe près de chez moi un vigneron qui depuis des années travaille dans le respect de son terroir sans jamais succomber au charme des modes et du développement commerciale à outrance. Je respecte cela. Charlie Foucault est d’une humilité incroyable, c’est cela qui me guide.

 

GVP : Quel est votre moment le plus émouvant dans l’année comme propriétaire d’un vignoble ?

Arnaud Lambert : La dégustation du millésime 2013 en blanc. La précision est là, elle est revenue. Notre travail paye… La plante nous a rendu ce que nous lui avons apporté.

 

GVP : Quels sont selon vous les atouts / les particularités de votre région viticole ?

Arnaud Lambert : La roche mère, ce calcaire formé par la sédimentation est notre trésor. Saumur est un endroit magique qui offre la possibilité de vinifié une palette aromatique incroyable. C’est unique en France. La fraicheur, l’équilibre dans nos vins sont naturels.

 

GVP : Quel est le pays où vous pensez être surpris dans les 10 prochaines années en termes de consommation ou de production de vin ?

Arnaud Lambert : Je voyage 2 mois par an à l’étranger. Ma surprise vient de l’Amérique du Nord. La consommation de vin est un fait social, autorisé par l’état !!! La connaissance est là.

Il y a tout pour développer un beau marché.

 

La Chine se structure à présent. Le temps est révolu des commandes par containers complets. A suivre de près dans les 10 prochaines années.

 

GVP : Racontez-nous une anecdote amusante ou qui a marqué votre vie dans le vin ?

Arnaud Lambert : Il y a bien sur la création de mon crémant de Loire Brut Nature Rosé. J’ai fait un tirage d’un lot de rosé qui n’était pas du tout destiné pour ce crémant. Résultat 2 ans après c’est une merveille !!

 

L’autre fait marquant c’est cette ligne d’horizon qualitative que je vois devant moi depuis 2005 (date de ma première vinification). Tous les ans mon sol se réveille un peu plus et ma pensée s’affine, mes vins deviennent de plus en plus précis. Le Hic c’est que je viens de comprendre qu’il n’y a pas de ligne d’arrivée, la progression est constante dans la compréhension de ses terroirs et dans leur expression à travers le vin.

 

GVP: Merci beaucoup d’avoir répondu à nos questions !