Les cépages

Le Viognier, roi de Condrieu

Par GrandsVinsPrivés Le 08 juin 2017

Viognier

Cépage emblématique en Vallée du Rhône, le Viognier a longtemps été entouré de mystère concernant ses origines. Considéré comme étant de provenance dalmate, et ramené en France par l’Empereur Probus, tout en puisant les racines de son nom dans la langue celte, il a brouillé les pistes pendant des années. Il faudra attendre 2004 pour qu’une étude américaine analyse son ADN et tranche en faveur d’une origine alpine, notamment grâce à sa proximité avec le Freisa, un cépage du Piémont.

De la Vallée du Rhône à la Californie

Au début des années 60 il n’existe que 28 hectares de Viognier concentrés dans l’appellation Condrieu. Une production confidentielle qui sera quasiment anéantie par le phylloxéra. Alors qu’il est en voie de disparition, il connaît finalement un renouveau et commence à s’exporter dans le sud de la France avant de s’implanter dans le Nouveau Monde. Lui qui aime les sols maigres faits de micas et calcaires pauvres et un ensoleillement parfait démontre une belle capacité d’adaptation dans divers pays et couvre aujourd’hui 2620 hectares. S’il reste le roi de Condrieu et de certains coteaux des appellations voisines comme Château-Grillet ou Côte-Rôtie, on le trouve aussi en Argentine, en Bulgarie, au Chili, en Italie ou en Suisse. Mais à l’étranger, il est surtout l’un des grands cépages blancs américains (notamment en Californie) et représente 70% de la surface plantée en blanc en Australie.

 

Viognier : des vins exubérants

Cépage de climat chaud par excellence, il se pare souvent d’une robe colorée jaune paille qui annonce sa richesse en alcool. Au nez, sa palette aromatique très large est dominée par les fleurs blanches, la violette, la pêche, le miel, l’abricot, la fleur d’oranger ou encore les épices. En bouche, on le reconnaît à son gras et à son velouté presque onctueux. Les vins issus de Viognier sont puissants et persistants, leur seule faiblesse est leur sensibilité à l’oxydation qui en fait des vins à boire généralement dans leur jeunesse. Dans les régions chaudes leur intensité est amplifiée et en Côte-Rôtie, assemblé à la Syrah, le Viognier offre des vins riches en alcool, en arômes et en personnalité.

 

A déguster avec…

Idéal sur des crustacés, il est parfait sur un homard ou des coquilles Saint-Jacques cuisinés le plus simplement possible, en préservant la pureté de ces produits. Pour les amoureux des mets de la mer, vous pouvez aussi opter pour un poisson fin grillé ou en sauce. Plus original, partez sur une cuisine sucrée-salée ou des plats épicés type curry.

 

Découvrez nos vins du Rhône issu du cépage Viognier : 

=> M. Chapoutier Condrieu Invitare Blanc 2015

=>M. Chapoutier Condrieu Invitare Blanc 2014

=>M. Chapoutier Condrieu Invitare Blanc 2012

 

 

A lire aussi sur le blog : 

Syrah, empereur de la Vallée du Rhône!

Côte-Rôtie : les jardins perchés des Côtes-du-Rhône

Interview de Michel Chapoutier – Vallée du Rhône