Interviews

Interview de Stephan Von Neipperg – Domaine Enira Bessa Valley

Par GrandsVinsPrivés Le 19 septembre 2015

enira-vignoble

Voyage en Europe de l’Est, au coeur du Domaine de Bessa Valley souvent appelé Enira (qui est le nom des cuvées) !

En Bulgarie, il est loin le temps de l’Antiquité et de ces commerçants de Troie à la recherche de la plus célèbre des boissons. Le nom de la Vallée tire son origine de la Tribu des Besses, réputée pour être la plus rebelle. Celle-ci gardait fermement le sanctuaire du Dieu de la Vigne, il y a 2 500 ans. Le Domaine viticole est immense (superficie de 205 ha dont 140 ha plantés) et bénéficie d’un climat continental. Les vignes sont plantées sur de grandes plaines désertiques parsemées de carrières calcaires. La touche Française de la cuvée Enira est bien présente lors de la vinification ainsi que la production. En somme, environ 80% des vins de Bessa Valley sont destinés à l’exportation : Grande-Bretagne, Autriche, Suisse, Allemagne, Canada, Etats-Unis, Russie, Chine, Japon, Hong-Kong.

Le projet Bessa Valley a débuté en 2001, le Comte Stephan Von Neipperg nous en dit plus !

 

GVP : En quelques mots, comment décririez-vous Enira ?

SVN : C’est avant tout un vin de plaisir, de partage, de convivialité. J’aime ces vins fruités, précis et équilibrés.

 

 

GVP : Quels sont les meilleurs millésimes pour Enira ?

SVN : 2009 et 2011.

GVP : Comment définiriez-vous le style et la philosophie de votre propriété ?

SVN : J’attache la même importance au respect de ses terroirs que pour mes propriétés saint-émilionnaises. Un terroir malmené ou incompris ne peut pas restituer toute son identité.

 

 

GVP : Pourquoi avoir choisi la Bulgarie pour commencer un nouveau vignoble ?

SVN : Le Dr. Karl-Heinz Hauptmann et moi-même, principaux investisseurs, ne sommes pas arrivés par hasard dans cette région. Le nom du domaine fournit à lui seul la meilleure explication. Bessa Valley, la vallée des Bessians : cette tribu thracienne occupa cette partie de l’actuelle Bulgarie méridionale aux V-IV siècles avant JC. Grands adeptes des cultes dionysiaques, les Thraces y cultivaient alors la vigne, comme le prouvent de nombreux vestiges archéologiques. C’est, entre autre, l’histoire viti-vinicole de la Thrace, alliée à la situation exceptionnelle de ce terroir argilo-calcaire, qui ont eu raison de nous…

 

GVP : Que recherchez-vous comme caractéristiques sur les vins Bulgares ?

SVN : Qu’ils restituent l’identité de leurs terroirs !

 

 

GVP : Quel est votre rôle à Enira ?

SVN : Je suis fortement impliqué dans la vie de cette propriété, tant d’un point de vue technique que commercial.

 

 

GVP : Quelle est la prochaine étape pour ce domaine ?

SVN : Nous envisageons de planter des cépages blancs… Un projet de restaurant sur la propriété est également à l’étude.

 

GVP : Un grand vin étranger qui vous a marqué au cours de votre parcours ?

SVN : Harlan Estate 1996

 

GVP : Quels sont selon vous les atouts et/ou les particularités de votre région viticole ?

SVN : Comme spécifié plus haut, son Histoire viti-vinicole, parmi les plus anciennes au monde, et ses fabuleux terroirs…

 

GVP: Merci beaucoup, Stephan Von Neipperg d’avoir répondu à nos questions !